DSpace
 

Dspace de universite Djillali Liabes de SBA >
Mémoire de Magister >
Environnement >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/871

Titre: Etude de la vulnérabilité sectorielle vis-à-vis des impacts possibles des variations climatiques dans la wilya de Sidi Bel Abbès.
Auteur(s): ARBOUZ, Mohamed
HAMEL, Laid
Mots-clés: Stratégie
développement
vulnérabilités sectorielles
variations climatiques
Sidi Bel Abbes
ressource en eau
agriculture
AEP
industrie
Issue Date: 27-Sep-2012
Résumé: L’étude de la vulnérabilité sectorielle vis-à-vis des impacts possibles des variations climatiques est devenue un outil majeur d’emploi fréquent pour informer les décideurs qui sont appelés à ordonner les priorités dans les plans d’actions globaux et par conséquent anticiper tout déséquilibre dans les stratégies et les programmes tracés de développement. Dans le contexte environnemental actuel de la wilaya de Sidi Bel Abbes, l’étude des paramètres climatiques (précipitation et température) pendant les trois dernières décennies classe la wilaya dans l’étage bioclimatique semi-aride caractérisé par une tendance à une augmentation de la température et une réduction du volume annuel des précipitations avec une irrégularité interannuelle manifesté par des périodes de sécheresse; ce qui cause le problème d’insuffisance en eau induisant des stress hydriques au niveau des secteurs socio-économiques et environnemental. Les variations régressives en volume de la pluviométrie et le caractère aléatoire de sa répartition que connait depuis des décennies la wilaya de Sidi Bel Abbes constituent une contrainte majeure à tout programme de relance ou d’amélioration socio-économique. Dans le présent travail nous avons essayé d’illustrer les vulnérabilités sectorielles de la wilaya de Sidi Bel Abbes vis-à-vis ce stress hydrique causé et aggravé par les variations climatiques en se focalisant sur les secteurs qui semblent être les plus touchés notamment l’agriculture, l’AEP, et l’industrie. De façon pratique, il sera passé en revue les caractéristiques des différents secteurs avant d’apprécier leur impact par rapport aux variations climatiques. Et enfin il sera question d’aborder les mesures de résolutions spécifiques aux secteurs exprimant une certaine vulnérabilité vis-à-vis les variations climatiques, en espérant être prises en considération par les autorités gouvernantes. Le secteur le plus vulnérable c’est bien l’agriculture surtout l’agriculture pluviale parce qu’elle dépend totalement des ressources hydriques internes à la wilaya, qui sont fragiles en vu de périodes de sécheresses qui sévissent la wilaya, les secteurs de l’AEP et l’industrie sont mois vulnérables parce qu’ils dépendent en grande partie des ressources en eau apportées des autres wilayas. Les résultats tirés de cette vulnérabilité permettent de dresser une approche de constat des lieux sur la situation actuelle, il a semblé nécessaire de reprendre certaines conclusions et recommandations.
URI: http://hdl.handle.net/123456789/871
Appears in Collections:Environnement

Files in This Item:

File Description SizeFormat
ARBOUZ.pdf186,4 kBAdobe PDFView/Open
View Statistics

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Ce site utilise la plate-forme Dspace version 3.2-Copyright ©2014.