DSpace
 

Dspace de universite Djillali Liabes de SBA >
Mémoire de Magister >
Environnement >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/625

Titre: Contribution à l’étude de la flore méditerranéenne du nord ouest de l’Algérie, cas des monts de Tessala.
Auteur(s): BENCHIHA, walid
HELAL, Ben Chaabane
Mots-clés: Tessala
Couvert végétal
Diversité biologique
Espèces endémiques
Habitats
Issue Date: 27-Sep-2012
Résumé: L’écosystème forestier au niveau de la commune de Tessala subit des dégradations sévères.La dynamique d’occupation des sols et l’évolution du couvert végétal ont des implications directes sur l’habitat des formations végétales, la diversité biologique locale et les taxons végétaux endémiques de façon particulière. Pour comprendre l’évolution du couvert végétal, on a établie une étude diachronique en utilisant des images satellitaire prisent dans le même mois (Mars) pour les deux années (1987-2006), il s’agit de LANDSAT TM 1987 et LANDSAT ETM+ 2006. En deuxième lieu, on a étudié la diversité biologique au sein des monts de Tessala toute en appliquant une étude écologique qui consiste à inventorier toutes les espèces présentent au niveau de ces monts représentées par 124 espèces, d’où la présence de six espèces endémiques (Phlomiscrinita,Helianthemumpolianthum,Juniperusoxycedrus, Pistaciaatlantica, Thymus ciliatus, Quercus ilex.) qui sont considérées comme des endémiques strictes et la présence d’autres espèces méditerranéennes considérée comme étant des endémiques au sens large. L’étude écologique a porté aussi sur 10 stations choisis selon un gradient altitudinal et en fonction de la présence d’espèces endémique. L’inventaire effectué sur l’ensemble des stations a permis d’établir une liste floristique représentée par 94 espèces, distribuées sur 39 familles dominées par les Liliaceae. Le spectre biologique révèle la dominance de Thérophyteset sur le plan physionomique, on distingue des formations arborescentes, arbustives, buissonnantes et herbacées. Toute cette végétation se distribue sur des formations végétales différentes et des habitats différents (plus ou moins dégradées). La régression du couvert végétal et la dégradation des formations végétales ainsi que la fragmentation des habitas influent directement sur la diversité biologique, d’où la nécessité des actions de préservation et de conservation doivent impérativement être réalisées pour la sauvegarde du matériel biologique.
URI: http://hdl.handle.net/123456789/625
Appears in Collections:Environnement

Files in This Item:

File Description SizeFormat
BENCHIHA.pdf60,98 kBAdobe PDFView/Open
View Statistics

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Ce site utilise la plate-forme Dspace version 3.2-Copyright ©2014.