DSpace
 

Dspace de universite Djillali Liabes de SBA >
Mémoire de Master >
Sciences Humaines et Sociales >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://hdl.handle.net/123456789/1083

Titre: From Perpetuation to Eradication of Gender Stereotypes: A Feminist Critical Discourse analytical Perspective
Auteur(s): AOUMEUR, Hayat
Encadreur: ABDELHAY, Bakhta
Mots-clés: Critical discourse analysis
gender
stereotype
children’s fiction
ideology
Date de publication: 21-oct-2015
Résumé: Dans le domaine des études de langue et du genre, Les analystes critique et féministe du discours essaient de révéler les liens cachés comme ceux entre le genre, la langue, l'idéologie et le pouvoir. Leur accent est mis principalement sur les discours qui sont idéologiquement chargé et agissent contre les intérêts des femmes. Equipé d'une théorie critique forte, les féministes travaillant sous l'égide de l'analyse critique du discours croient en la liberté des individus de faire des choix dans le discours et ils croient aussi à la possibilité de changer et de contester le statu quo. Défier le statu quo conteste les stéréotypes qui impliquent des idéologies qui sont devenus «naturalisé» ou «acceptable» en dépit du fait qu'ils peuvent être très dangereux. Les hommes et les femmes sont tapés, classées et représentés selon les schémas de classification dans leurs cultures, en fonction de leurs positions sociales, de leur appartenance à un groupe, traits de personnalité, et ainsi de suite. Le pouvoir est clairement un facteur clé ici. Les stéréotypes ont tendance à être dirigé vers les groupes subordonnés (par exemple les minorités ethniques, les femmes) et ils jouent un rôle important dans la lutte hégémonique. Comme Fairclough (1995: 24) affirme, des moyens doivent être trouvés pour «dénaturaliser» certaines pratiques sociales les en augmentant la conscience critique. Dans le domaine de la langue et études du genre, une grande partie de cette prise de conscience devrait tourner autour de la croyance que le sexe reste très saillant, non seulement en termes de l'identité qui est activement construite par les femmes et les hommes, mais aussi en termes de la façon dont ils sont perçus et jugés par les autres et représenté dans les textes. C’est dans le discours est, en effet, que les idéologies de genre sont (re) produites, négociées, soutenues et résistées. Cette étude est consacrée à l'analyse des stéréotypes de genre dans la fiction des enfants. Elle est basée sur les théories et les outils développés dans cadre de l’analyse critique féministe du discours. Le corpus comprend des textes produits par un écrivain Algérien. La méthodologie adoptée est de relier les caractéristiques linguistiques textes (le micro) aux facteurs sociaux (macro). L'analyse révèle que les outils utilisés pour détecter l'existence de stéréotypes de genre se sont révélés être très efficace dans la découverte des configurations subtiles de l'ancrage idéologique dans le discours. Le genre est toujours représenté d'une manière qui appuie le –statu quo. Les livres destinés aux enfants continuent de contribuer à la socialisation des enfants d'une manière très traditionnelle et stéréotypée et le processus de légitimation de l'illégitime est toujours en fonction. L'étude révèle également que les auteurs des livres pour enfants ne sont pas les seules responsables de la production d’un tel discours ; de nombreuses institutions telles que l'école, la famille et les maisons d'édition sont des agents importants dans le processus de socialisation et du changement.
Description: Doctorat en sciences
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/1083
Collection(s) :Sciences Humaines et Sociales

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
D_Ang_AOUMEUR_Hayat.pdf2,63 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Ce site utilise la plate-forme Dspace version 3.2-Copyright ©2014.