DSpace
 

Dspace de universite Djillali Liabes de SBA >
Thèse de Doctorat de 3ème cycle (LMD) >
Sciences Biologiques >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/1023

Titre: Impact du Dérèglement des Hormones Gastro-intestinales Cholecystokinine et Gastrine et le Statut de leurs Récepteurs Couplés aux Protéines G dans la Carcinogénèse du Cancer du Pancréas Exocrine
Auteur(s): SELLAM, Feriel
Encadreur: MEGHIT, Boumediene Khaled
Mots-clés: Cancer du pancréas
cholecystokinine
gatrine
CCKB-R/gastrine-R
RCPG
Issue Date: 24-May-2016
Résumé: Contexte : De récentes études ont démontré que la cholécystectomie peut augmenter le risque de développer un cancer pancréatique ; vu que l’ablation de la vésicule biliaire pourrait dangereusement déréguler l’équilibre du cycle des deux hormones gastro-intestinales cholecystokinine et gastrine qui agiront comme un facteur de croissance sur les cellules cancéreuses pancréatiques. Nous avons rapporté récemment dans une étude épidémiologique régionale que les jeunes adultes en Algérie sont de plus en plus touchés par cette pathologie et sont souvent diagnostiqués à des stades très avancés. Objectif : A cet effet nous nous sommes intéressés à étudier le profil épidémiologique et histo-pronostique du cancer pancréatique dans l’ouest algérien durant une période de 8 ans. De plus nous avons jugé utile d’analyser le rôle des hormones gastro-intestinales ; cholecystokinine et gastrine ainsi que le statut de leurs récepteurs CCK2-R/gastrine-R couplé aux protéines G, dans le cancer pancréatique en association avec d’autres facteurs de risques qui peuvent contribuer au développement de ce type de cancer. Pour cette fin, nous avons réalisé une étude comparative dans laquelle nous avons examiné des tissus humains provenant de pancréas exocrines cancéreux et d’autres provenant de pancréas exocrines sains et nous avons analysé l'expression et l’immuno-distribution des récepteurs CCK2/gastrine dans les cellules pancréatiques normales et pathologiques. Résultats : 160 cas, de cancer pancréatique, ont été enregistrés dans les trois régions étudiées de l’ouest algérien avec un âge moyen de 62,2 ans et un sex-ratio de 1,65. Notre étude a démontré encore une fois que la tranche d’âge la plus touchée par le cancer pancréatique était (61-80 ans). Le tabagisme et l’alcoolisme chronique étaient parmi les facteurs de risque principaux rapportés par nos résultats. Dans 92% des cas, la tumeur était située à la tête du pancréas avec une prédominance du type histologique adénocarcinomes bien différenciés (43.1%). 35,63% était le taux non négligeable de patients ayant subi une cholécystectomie et ont été diagnostiqués avec un cancer pancréatique après une durée moyenne de 5,23 ans. L'analyse immunohistochimique a révélé que les récepteurs CCK-2/gastrine étaient exprimés au sein des cellules pancréatiques normales et malignes sauf que les niveaux d'immunoréactivité et l’intensité de l'immunocoloration étaient différents dans les deux types de cellules. Les récepteurs CCK-2/gastrine étaient fortement exprimés dans la zone cytoplasmique et/ou membranaire des cellules cancéreuses. 40% des échantillons avaient une immunoréactivité (IR) modéré (+++) et 60% avaient une forte IR (++++). L'immunocoloration était ainsi très faible dans les cellules normales mais très intense dans les cellules cancéreuses d’une coloration marron foncé. Toutefois, dans les tissus pancréatiques sains, l’immunoréactivité avec les CCK2/gastrine-R était plutôt faible ; 80% des échantillons avait une très faible IR (+) ; et 20% avaient une faible IR (++). L'immunocoloration était moins intense que celle des tissus cancéreux, car nous avons noté une coloration brune claire de quelques cellules pancréatiques normales. Concernant l'analyse statistique, nous avons fourni un graphique à barres et un SEM (Test de normalité) pour mieux illustrer la différence entre les tissues normaux et cancéreux. L’étude comparative des deux tissus par le Test t de Student, a révélé que nos variables suivaient une distribution normale avec une valeur de p <0,0001 significative. Ainsi nous avons conclu que l’IR était significativement plus élevée dans les tissus cancéreux par rapport aux tissus sains. Concernant la rare tumeur pancréatique solide pseudopapillaire ; notre analyse immunohistochimique a révélé que les cellules tumorales étaient positives aux récepteurs CCK-2/gastrine qui étaient fortement exprimés au sein de la région cytoplasmique des cellules, et qui avaient une forte immunoréactivité (++++). L'immunocoloration était aussi très intense de coloration marron foncé des cellules malignes. Conslusion : Ces résultats nous ont mené à conclure que dans le cancer pancréatique, la production endogène accrue et non contrôlée de la CCK et la gastrine, suite à une cholécystectomie, et les actions de ces hormones gastro-intestinales qui stimulent la synthèse de leurs récepteurs couplés aux protéines G tel que les CCK2-R/gastrine-R, peuvent probablement contribuer à une croissance des cellules pancréatiques malignes par un mécanisme autocrine. Concernant les tumeurs pancréatiques solides pseudo-papillaires chez les jeunes femmes, la synthèse de nos résultats, avec ceux d’autres auteurs, nous a permis à conclure que l'œstrogène représente un bon régulateur de l'expression de la CCK, car il diminue la liaison de la CCK avec ses récepteurs couplés à la protéine G. En d’autres termes, si l'oestrogène est faiblement régulé, la liaison de la CCK augmente, et les récepteurs CCK2/gastrine seront surexprimés. Cela permettra à la cholécystokinine de jouer le rôle d'un facteur de croissance pour les cellules tumorales pancréatiques solides pseudo-papillaires.
Description: Doctorat
URI: http://hdl.handle.net/123456789/1023
Appears in Collections:Sciences Biologiques

Files in This Item:

File Description SizeFormat
D3C_Sbio_SELLAM_Feriel.pdf2,91 MBAdobe PDFView/Open
View Statistics

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Ce site utilise la plate-forme Dspace version 3.2-Copyright ©2014.